Gants de protection : quand et pourquoi les porter ?

Dans notre série d’articles liés aux équipements de protection individuelle (EPI), nous allons aborder dans le blog brico aujourd’hui, le choix des gants de protection, l’indispensable pour travailler en toute sécurité.

Dans une entreprise, les risques encourus par les travailleurs dans la gestion de sa logistique sont nombreux. À cet effet, plusieurs textes aussi bien nationaux que communautaires, tels que la loi n°91-1414 du 31 décembre 1991 ou encore certaines directives européennes, font obligation aux entreprises de mettre en place des équipements de protection individuelle afin de protéger le travailleur. Parmi ces équipements, le gant de protection permet de prévenir plusieurs risques liés à la manutention. Pour en effectuer un choix, il est important d’en connaître les caractéristiques.

gant travailler en sécurité
Travaillez en sécurité : Mettez des gants de protection

Quelle est l’importance du gant de protection dans une entreprise ?

Les gants sont des équipements de protection individuels destinés à prévenir un certain nombre de risques tels que les abrasions, les brûlures, les coupures, les écrasements, les irritations, les risques thermiques, etc. Pour effectuer une sélection de gants de protection, il faut donc l’adapter aux risques inhérents à son entreprise. Un gant de protection anti-coupure sera par exemple utile pour prévenir tout risque de coupure.

Le gant de protection vise donc les risques mécaniques, chimiques, microbiologiques, et tous autres risques pouvant affecter, de manière sérieuse, l’intégrité physique du travailleur dans une entreprise.

 

Quelles sont les critères importants dans le choix d’un gant de protection ?

Un gant destiné à protéger le travailleur, doit remplir un certain nombre de critères. Les gants ne doivent pas constituer un risque supplémentaire pour le travailleur. Une surprotection des mains, c’est-à-dire, des gants plus épais que nécessaire peut réduire les performances de son utilisateur en matière de dextérité, de sensibilité tactile et d’adhérence.

La dextérité détermine la précision avec laquelle l’utilisateur peut manipuler des objets de petite taille avec le gant de protection. Elle dépend de l’épaisseur du gant et de la souplesse du matériau qui le compose. Il faut savoir que, selon le type d’entreprise, certaines tâches exigent énormément de précision. Dans ces cas, il faut des gants conçus pour épouser fidèlement la forme de la main.

La finalité pour laquelle le gant devra être utilisé, importe également dans le choix d’un modèle. Un exemple simple est que, si le travail nécessite l’utilisation d’un couteau à mains, un gant de protection anti-coupure serait idéal. Et si l’entreprise est plutôt à la recherche d’un gant de protection suffisamment adhésif pour la qualité des précisions, les gants avec enduction de polyuréthane ou de nitrile qui offrent une adhésivité plus importante pourront être recommandés.

Pour ce qui concerne la taille des gants à choisir, elle varie en fonction du tour de main de l’utilisateur. Par exemple, pour un tour de main de 15 cm, il faut un gant de taille 5,5 ; alors que pour un tour de main de 16 cm, un gant de mesure 6 serait l’idéal.

 

Quelles sont les normes requises pour un gant de protection ?

Il existe plusieurs normes relatives à la production et l’usage d’un gant de protection. Parmi les plus connues, on retrouve :

  • la norme EN 374-2 : elle concerne la détermination de la résistance à la pénétration d’un produit chimique ou d’un micro-organisme ;
  • la norme EN 388 : elle s’applique aux gants de protection contre les agressions physiques et mécaniques par abrasion, coupure par tranchage, perforation et déchirure. Elle fixe les critères de résistance à l’abrasion, à la coupure par lame, à la déchirure, et à la perforation. Un gant de protection anti-coupure fiable doit revêtir le sceau de cette norme ;
  • la norme EN 407 : elle s’applique à tout type de gant de protection qui doit protéger les mains contre la chaleur ou les flammes ;
  • et la norme EN 511 qui s’applique à la protection de l’utilisateur contre le froid jusqu’à -50°C.

Le choix de gants n’est pas une faculté. Le chef d’entreprise est tenu, selon les dispositions du Code du travail, de les mettre à disposition des salariés quand ils sont nécessaires au travail. Ceux-ci doivent alors respecter les normes ci-dessus pour une protection efficace.

Conclusion

Dans la panoplie de l’équipement de protection individuel, nous n’oublions pas également les vêtements de travail avec le bleu de travail ou les chaussures de sécurité, que nous recommandons à tous les bricoleurs pour leur sécurité. Ne sous estimer par l’importance des EPI, car ils peuvent vous sauver la vie dans certaines situations. Travaillez bien, travaillez en sécurité !

sed leo quis, quis amet, elit. commodo efficitur. neque. Phasellus nunc