Comment bien choisir son compresseur d’air ?

Au sommaire :

Pourquoi utiliser un compresseur d’air ?

VOIR TOUS LES MODÈLES DE COMPRESSEURS D’AIR

Un compresseur d’air est un appareil qui peut être utilisé en de nombreuses circonstances. En effet, couplé à différentes machines, il peut gonfler, souffler, poncer, peindre, sabler, buriner ou encore percer pour ne citer que quelques-unes de ses fonctions. Son fonctionnement est simple. Il se compose tout d’abord d’un moteur électrique plus ou moins puissant selon les modèles. Ce dernier entraîne la rotation d’un cylindre qui va comprimer l’air dans une cuve. Une fois que l’air est comprimé à la pression voulue, il reste stocké dans la cuve en attendant d’être utilisé. La différence entre les modèles va donc se faire en fonction de la puissance du moteur, de la capacité de stockage de la cuve, mais aussi du temps que va mettre l’appareil à compresser le volume d’air à la pression voulue. Cette capacité s’exprime en litre par minute ou en mètre cube à l’heure. Il faudra donc prendre tous ces critères en considération et les faire correspondre aux besoins et aux types de tâches que l’on va être amené à effectuer avec son compresseur à air.

Choisir  un compresseur
Tout ce qu’il y à savoir sur les compresseurs d’air se trouve ici.

 

Comment utiliser un compresseur d’air ?

Bien que très simple, l’utilisation d’un compresseur d’air nécessite quelques méthodes à retenir, surtout si vous souhaitez l’entretenir afin de le garder le plus longtemps possible.

Regardez cette vidéo sur l’installation et l’utilisation d’un compresseur en toute sécurité.

Les plus grandes marques de compresseur

TOP 4 des meilleurs compresseurs d’air

Compresseur d'air 100L ProdifCompresseur d'air 50L MecaferCompresseur d'air 50L MichelinCompresseur d'air 100L Lacme
Compresseur d'air Prodif Compresseur d'air Mecafer Compresseur d'air Michelin Compresseur d'air Lacme
"Un véritable bijou, le compresseur d'air prodif 100L peut-être utilisé pour quasiment tous les outils sans aucun problème" "Jamais déçu par la marque Mecafer, ce compresseur vertical de 50L est idéal pour les petits travaux ou un usage occasionel" "Le top des ventes, ce compresseur de 50L michelin est efficace pendant plusieurs heures tout en étant silencieux." "Le compresseur Lacme 100L est un modèle très performant et il est fournit avec 2 roues afin d'être déplacer facilement."

Le haut de gamme à 450€

Dispo à moins de 130€

Dispo à moins de 150€

La qualité à 360€

Compresseur Einhell

Compresseur Einhell : Le classique de la marque Einhell
compresseur einhell TE-AC 270/24/10

Einhell privilégie les solutions simples, la qualité et le service au meilleur rapport qualité-prix. Très apprécié des bricoleurs, la marque Einhell saura répondre à vos besoins avec sa gamme de compresseur. Un des modèles les plus appréciés est le Compresseur Einhell TE-AC 270/24/10. Découvrez le dans notre fiche suivante.

Acheter ce modèle

Caractéristiques Les plus Les moins
Modèle : EINHELL - Compresseur Expert 1,8 kw TE-AC 270/24/10 Le débit d'air Livré sans accessoires
Volume de la cuve : 24 litres Rapport Qualité/Prix Légèrement bruyant
Vitesse de rotation : 2850 tours/min Un bon débit d’air restitué
Puissance : 1800 W Transportable facilement
Tension nominale alimentation : 230 V Compact et ergonomique
Poids : 33 Kilos Très bonne Puissance pour son Prix
Volume d’air restitué : 140 l/min à 0 bar, 127l/min à 4 bars, 100l/min à 7 bars Cuve garantie 10 ans

Avis des utilisateurs du compresseur

« Voilà un produit qui inspire confiance quand on l’examine de près. Bien conçu, bien fabriqué il est conforme à l’image qu’on se fait de la qualité allemande. Rien à redire après mes premières utilisations. Compresseur efficace et puissant pour tout mon matériel de jardinage et contrôle de pneu je recommande ce produit a un amateur exigeant. »

Compresseur d’air : comment déterminer la taille de la cuve ?

La taille de la cuve est un point déterminant dans le choix de son compresseur d’air. En effet, le volume d’air stocké doit permettre une utilisation optimale sans interruption de la tâche en cours. Ainsi, lorsque l’on a utilisé la totalité de l’air comprimé de la cuve, on doit alors attendre que la cuve se remplisse de nouveau et termine une nouvelle compression, ce qui peut être plus ou moins long selon les modèles. Cela peut vite devenir handicapant et cette perte de temps peut s’avérer très gênante dans le cadre de chantiers professionnels devant respecter des délais stricts. Au contraire, lorsqu’on fait l’acquisition d’un modèle avec une cuve trop grande, la taille importante du compresseur peut limiter sa maniabilité et sa mobilité et entraver ainsi les conditions du chantier. Il est donc très important de choisir une taille de cuve dont la capacité sera parfaitement adaptée à ses besoins.

Généralement, les petits compresseurs offrent un volume de 50 litres d’air tandis que les gros compresseurs offrent une capacité de plusieurs centaines de litres. Ainsi, si vous êtes un particulier et que vous avez besoin d’un compresseur pour de petites opérations ponctuelles dans le cadre de l’entretien de votre habitation par exemple, un petit compresseur d’air devrait largement suffire à combler l’ensemble de vos besoins.

Dans le cadre d’une activité professionnelle, on peut alors se tourner vers un compresseur d’air industriel ou un compresseur d’air professionnel qui vous permettra l’utilisation polyvalente de plusieurs types d’outils, et ce, de manière continue sans perdre de temps dans la recharge de la cuve.

Alors que choisir entre un compresseur 50L, 100L, 150L, 200L ?

Les réservoirs de compresseur d’air ont un volume qui peut aller de moins de 3L, jusqu’à environ 200L (voire plus). Celui-ci détermine simplement la durée pendant laquelle les outils pneumatiques peuvent fonctionner avant que le moteur du compresseur ne soit rallumé pour créer davantage d’air comprimé.

Certains outils pneumatiques (meuleuses, ponceuses, etc.) nécessitant un flux continu d’air comprimé, ils auront besoin d’un réservoir plus grand que les outils fonctionnant par petites rafales, tels que les cloueuses, agrafeuses, etc. ossature. Moins le moteur reste allumé, meilleure est sa durée de vie.

Si vous essayez de gonfler une grande piscine avec un compresseur de 5L, le moteur tournera en permanence. Combiné à son faible débit d’air, terminer la tache en plusieurs heures serait une chance. Maintenant, essayez la même chose avec un compresseur de 100L et le tour est joué en quelques minutes. Pour un usage occasionnel, presque de dépannage (décoration, petit entretien), un volume de 10L sera suffisant.
Une cuve de 50L sera plus adaptée pour des opérations de nettoyage, des petits travaux de peinture, du petit bricolage.

Si par contre vous êtes amenés à utiliser votre compresseur pour des travaux plus importants ou réguliers, comme de la peinture (pièce complète, carrosserie), du perçage, du ponçage, etc, optez pour un volume de 100L minimum, ce qui sera suffisant, même si assez léger. Pour un usage idéal et confortable, un volume de 200L reste la meilleure solution.

Un conseil : si vous optez pour un grand compresseur d’air fixe dans votre garage, vous voudrez certainement investir dans le montage d’un dévidoir à air de qualité, dans un lieu central, pour la facilité d’utilisation et l’organisation.

VOIR TOUS LES MODÈLES DE COMPRESSEURS D’AIR

Compresseur d’air sans cuve

La cuve joue plusieurs rôles importants dans le fonctionnement du compresseur. Cependant, afin de réduire les coûts et la taille, et d’améliorer la portabilité, de nombreux petits compresseurs d’air peu coûteux n’ont pas de cuve. Est-ce un bon choix ?

Il est intéressant de noter que l’option sans réservoir rend tout compresseur d’air beaucoup plus petit et plus facile à manipuler. Il reste donc utile à des personnes qui l’utilisent pour leurs loisirs ou pour ceux qui en ont un usage très occasionnel (dans le coffre de la voiture pour des pneus crevés).

L’un des rôles clés de la cuve est de servir de régulateur qui permet au compresseur de générer une quantité appropriée d’air sous pression, puis de l’arrêter afin de se reposer et de réduire l’usure de la machine. Une fois que la cuve contient de l’air comprimé jusqu’à la limite supérieure de sa capacité, le compresseur s’éteint automatiquement, tandis que l’utilisateur dispose toujours d’air comprimé, celui stocké dans la cuve. Une fois que la pression dans la cuve est tombée au dessous d’un certain niveau, le compresseur se rallume et se remplit jusqu’à ce que la limite supérieure soit à nouveau atteinte.

Un compresseur sans cuve se comporte différemment. Son moteur continuera à fonctionner jusqu’à ce que l’utilisateur le coupe. Une autre fonction essentielle de la cuve est d’égaliser le flux d’air expulsé par la sortie, en permettant à l’air comprimé de se stabiliser malgré toute variation mineure de la vitesse du moteur ou d’autres fluctuations. Ainsi, le débit d’air sortant du compresseur reste constant, que le compresseur soit allumé ou éteint, ou qu’il fonctionne plus vite ou plus lentement à un moment donné.

Le débit d’air d’un compresseur d’air sans cuve est beaucoup moins régulier, chaque petite fluctuation des performances du moteur se traduisant par une variation du débit d’air et donc des performances de l’outil utilisé à l’autre bout. L’idée de ne pas utiliser de cuve semble être une mauvaise idée, ce qui explique en partie pourquoi il ne s’agit que d’une option offerte sur les compresseurs d’air les plus petits et les moins coûteux du marché.

Description éléments compresseur
Description des éléments constituant un compresseur d’air

Quelle puissance pour un compresseur d’air ?

La puissance du moteur aura également un impact sur la durée d’utilisation de l’appareil. Un compresseur d’air moins puissant nécessitera des arrêts pour se recharger.

Si vous hésitez encore entre moteur thermique ou moteur électrique, sachez que le moteur à essence est plus puissant mais moins écologique.

Pour définir la puissance que vous aurez besoin dans votre compresseur, plusieurs questions sont à se poser :

  • Quelle est l’énergie demandée par vos outils ?
  • Allez-vous utiliser plusieurs outils en même temps ?
  • Disposez-vous d’une source d’alimentation électrique monophasé ou triphasé ?

La puissance d’un compresseur d’air repose sur plusieurs critères :

  • Le nombre de chevaux,
  • le volume de la cuve,
  • le débit d’air fournis.

La puissance du compresseur d’air vous permet de gagner du temps dans vos travaux de bricolage avec davantage de résultats que d’autres moyens qui pourraient être utilisés.

La puissance du moteur se compte en chevaux et ça peut aller de 0,2 CV à plus de 5,5 CV. Plus la puissance est élevé plus la pression et la quantité d’air fournis est importante !

Puissance en chevaux des différents compresseurs d’air

Compresseur portatif : < 20 Litres

Petit compresseur 5L

Les compresseurs portatifs aussi appelés « mini compresseur » ont une puissance max de 1,5 ch. Cela peut être suffisant pour une utilisation simple telle que le gonflage des pneus, ballons, matelas ou alors pour dépoussiérer des objets quelconques. Son débit d’air est d’environ 8 m3/h.

Voir les petits compresseurs

Puissance d’un compresseur de 50 Litres

Les compresseurs avec une cuve de 50 litres (existant aussi en portatif) ont une puissance de 1,5 chevaux. Avec une bonne autonomie et un débit d’air d’environ 15 m3/h ces compresseurs sont pratiques pour des travaux occasionnels

Voir les compresseurs d’air de 50L

Puissance d’un compresseur de 100 à 150L

Pour les modèles allant de 100 à 150 litres avec un débit de 15 à 25 m3/h, leur puissance ira de 2 à 3 chevaux.

Voir les compresseurs d’air 100 à 150L

Puissance d’un compresseur de 200 litres et +

La puissance du moteur d’un compresseur de 200 litres sera au minimum de 5,5 chevaux avec un débit d’air d’au moins 40 m3/h. Ce sont souvent des compresseurs d’air d’atelier comme les compresseurs bicylindres.

Voir les compresseurs d’air haut de gamme

compresseur 200L
Compresseur ABAC de 200 Litres

Puissance d’un Compresseur monocylindre

Les compresseurs d’air monocylindre ont des cuves de 20 à 250 litres. La puissance de leur moteur va de 1,5 ch à 6,5 ch.

Voir les compresseurs d’air monocylindre

Puissance d’un Compresseur bicylindres

Les compresseurs bicylindres sont les plus puissants, avec un débit d’air environ 40 m3/h. Techniquement utilisé pour alimenter tout un réseau d’air comprimé dans des ateliers de mécanique ces modèles offrent aux utilisateurs les plus exigeants, des moteurs supérieurs à 5,5 ch et une pression allant jusqu’à 13 bars pour certains !

Voir les compresseurs d’air monocylindre

Accessoires compresseur d’air

Accessoires compresseur Air
Les accessoires du compresseur à air comprimé
Quelles que soient sa taille et sa puissance, un compresseur à air seul, sans les accessoires nécessaires, est comme un soldat sans munitions – presque inutile. Certains accessoires peuvent être livrés avec un compresseur d’air, ou vous devrez peut-être les acheter en fonction de vos besoins. Les bons accessoires de compresseur d’air peuvent augmenter considérablement votre efficacité. Voici les essentiels : 

VOIR TOUS LES ACCESSOIRES DE COMPRESSEURS D’AIR

1. Tuyau

Le tuyau est un accessoire essentiel pour tous les compresseurs d’air. Une extrémité du tuyau est
fixée au compresseur d’air, l’autre extrémité à l’outil, tandis que l’air comprimé est forcé à travers
le tuyau par le moteur.

Bien que la plupart des compresseurs d’air soient livrés avec un tuyau, il n’est pas rare que les utilisateurs achètent un tuyau de leur choix, étant donné que le tuyau original pourrait ne pas être fabriqué dans un matériau de bonne qualité ni durable. L’achat d’un nouveau tuyau est également motivé par le fait que le tuyau d’origine pourrait offrir un volume d’air inférieur ou être trop court pour une utilisation en extérieur. Il est également normal que les flexibles s’usent en raison d’une utilisation prolongée, de trous ou de plis.

Il existe deux types de tuyaux :

  • Les flexibles : qui sont dotés de petits coudes circulaires sur toute leur longueur qui permettent au flexible de se rétracter pour le stockage).
  • Les rétractables : Ils sont droits et peuvent être enroulés comme un cordon d’aspirateur).

Lors de l’achat d’un nouveau tuyau, vous devez tenir compte de la longueur dont vous avez besoin, du matériau composant le tuyau et de la capacité de celui-ci.

2. Enrouleur

Là où il y a un tuyau, il y a un dévidoir. Un enrouleur de tuyau permet un meilleur stockage. Il existe des dévidoirs portables avec roues et poignées, et des fixes étant d’une plaque arrière à attacher au mur.

Les dévidoirs sont importants car parfois, si le tuyau n’est pas enroulé correctement pour le stockage, sa durabilité et sa durée de vie diminuent.

3. Filtre

Le filtre dans un compresseur d’air permet au moteur de fonctionner plus efficacement. Cependant, avec le temps et l’utilisation, le filtre peut se boucher, ce qui crée une contrainte sur le moteur et diminue la durée de vie et les performances du compresseur. C’est à ce moment-là que vous devez changer le filtre ou installer un filtre supplémentaire pour empêcher la poussière, les odeurs, l’huile et les vapeurs d’eau.

4. Outils pneumatiques

Si vous envisagez d’ajouter un nouvel élément à votre collection d’outils pneumatiques, il est important de faire correspondre la pression maximale du compresseur à celle de l’outil, de sorte que vous n’achetiez que des éléments pouvant être alimentés par le compresseur. Si le compresseur n’a pas assez de capacité pour faire fonctionner les outils, ils deviendront inutiles. Voici les outils les plus courants : cloueuse, sarbacane, perçeuse, ponçeuse, pistolet à peinture.

5. Raccords et adaptateurs

Si vous envisagez d’acheter un tuyau ou un outil pneumatique supplémentaire, n’oubliez pas les raccords et les adaptateurs car ils sont indispensables pour connecter facilement les accessoires au compresseur d’air. Optez pour des raccords inoxydables, car ils résistent à la rouille et à la corrosion! Les connecteurs rapides facilitent le nettoyage et la réparation, ou la commutation entre les outils. Si vous le pouvez, essayez d’acheter des raccords et des adaptateurs de la même marque que le compresseur d’air afin de minimiser les écarts.

6. Régulateur de pression d’air

Bien que la pression d’air fournie par votre compresseur d’air puisse être de 10 bar ou plus, les outils pneumatiques que vous avez achetés peuvent fonctionner à un niveau inférieur. C’est à ce moment qu’un régulateur d’air devient pratique car il aide à réduire la pression à un niveau permettant à l’outil pneumatique de fonctionner de manière optimale.

7. Lubrificateur à air

Les lubrificateurs à air sont utilisés pour ajouter un lubrifiant aux pièces internes des outils pneumatiques, à travers l’air comprimé. Il est important de régler le lubrificateur de manière à utiliser un minimum d’huile lubrifiante pour lubrifier l’outil, car tout excès d’huile serait rejeté dans l’atmosphère et entraînerait une pollution de l’environnement.

8. Refroidisseur

Lorsque l’air comprimé est évacué, il est très chaud et peut contenir de la vapeur d’eau. Un refroidisseur final est un échangeur de chaleur qui refroidit cet air et condense la vapeur d’eau en liquide. À mesure que la densité de l’air augmente, la puissance et l’efficacité du compresseur d’air augmentent également.

Quel compresseur choisir ?

Compresseur thermique ou compresseur électrique ?

Les compresseurs d’air électriques sont plus courants que leurs homologues thermiques. Ils sont également plus faciles à utiliser et coûtent généralement moins cher. Si le chantier dispose d’une prise de courant, il vaut mieux utiliser un compresseur électrique.

Les compresseurs thermiques sont encombrants et lourds, et les modèles électriques ont tendance à être tout à fait le contraire. Ils sont plus petits, plus légers et se déclinent dans une variété de styles et de tailles, ce qui les rend extrêmement polyvalents. Mais peu importe leur puissance, tout compresseur électrique sera inutile s’il n’y a nulle part où vous pouvez le brancher. De plus, ils ont tendance à être moins performants pour les travaux les plus exigeants, mais excellent en travaux de finition ainsi que pour toutes les réparations à l’intérieur.

Les compresseurs thermiques, eux, peuvent être utilisés n’importe où, tant qu’il y a de l’essence dedans. Pas besoin de prise. Ils ont tendance à être plus performants, et plus robustes. Mais n’oubliez pas que les compresseurs thermiques ne peuvent pas être utilisés à l’intérieur. Les bruit et les émanations qu’ils produisent ne sont pas un gros problème lorsqu’ils sont utilisés à l’extérieur, mais si vous respirez de telles émanations à l’intérieur, vous pouvez mettre votre santé en danger. De plus, l’essence est une substance inflammable, vous devez donc être extrêmement prudent dans son utilisation. Ils ont également tendance à être plus lourds et plus chers que les compresseurs électriques.

La principale différence entre ces deux unités est le mécanisme d’arrêt et de démarrage. Les compresseurs thermiques ne s’allument pas et ne s’éteignent pas d’eux-mêmes. Ils contiennent des vannes pilotes qui s’ouvrent et se ferment pour déterminer la pression à l’intérieur de la cuve à un moment donné. Le mécanisme constamment allumé convient généralement aux outils nécessitant un flux d’air prédéterminé et continu, tels que les pulvérisateurs, les meuleuses ou les outils de ponçage.

Voir tous les compresseurs électriques

Compresseur horizontal ou compresseur vertical ?

Si vous envisagez d’acheter un compresseur d’air, le choix entre un système horizontal ou vertical s’offre à vous. On pourrait penser que l’un est plus puissant que l’autre, mais en réalité, c’est identique.

La principale différence entre un compresseur d’air horizontal et un compresseur d’air vertical réside dans l’espace qu’ils occupent au sol.

Si votre compresseur d’air est destiné à une maison ou une entreprise où l’espace doit être économisé, vous pouvez vous diriger vers un système vertical. En effet, sa cuve est stockée au dessus du moteur et du système de base, ce qui en fait une option plus économe en espace. C’est un système doté d’une grande portabilité, et disposant très souvent de roues, ce qui le rend très intéressant si vous projetez de le déplacer assez régulièrement.

Les compresseurs d’air horizontaux, en revanche, occupent plus d’espace au sol en raison de leur construction. Mais ils peuvent facilement être cachés sous des tables de travail et des bureaux pour un stockage facile. Cela peut être très utile dans les ateliers, les stations de menuiserie et autres.
Enfin, la construction de votre compresseur d’air (horizontal ou vertical) n’affecte généralement pas ses performances. Si l’espace n’est pas un problème pour vous, inutile de vous concentrer sur cet aspect. Vous feriez mieux de vous concentrer sur la recherche d’un système suffisamment puissant pour répondre à vos besoins.

Voir tous les compresseurs verticaux

Compresseur à vis ou compresseur à piston ?

Le compresseur à vis rotative est couramment utilisé pour remplacer les compresseurs à piston. Il est utilisé lorsque de grands volumes d’air à haute pression sont nécessaires. Il est également utilisé dans les grandes applications industrielles ou pour utiliser des outils pneumatiques à haute puissance tels que les marteaux-piqueurs.

Son fonctionnement : il est comprimé entre deux vis rotatives mâle et femelle. Au fur et à mesure que les vis s’entremêlent, elles réduisent le volume d’air emprisonné et délivrent de l’air compressée au niveau de pression approprié !

Différence entre le compresseur à vis et le compresseur à piston

Contrairement aux compresseurs à piston alternatif, le compresseur à vis rotatives ne comporte que deux pièces mobiles qui ne sont pas en contact l’une avec l’autre, il n’y a donc pas d’usure ni de déchirure, ce qui réduit les risques de panne. De plus, comme ils sont scellés à l’huile, ils nécessitent beaucoup moins d’entretien au fil du temps.

Les compresseurs d’air alternatifs (à piston), quant à eux, utilisent des pistons actionnés par un vilebrequin pour comprimer l’air.
Il y a beaucoup plus de pièces mobiles comme le piston, le segment de piston, le vilebrequin, la bielle, les soupapes, etc, qui provoquent l’usure. D’où une fiabilité moindre et plus de chances de panne.

Voir tous les compresseurs à vis

Compresseur fixe ou compresseur portatif

Il existe deux principales catégories de compresseurs d’air : fixe et portatif.

Les compresseurs d’air fixes sont évidemment conçus pour ne pas être déplacés mais sont construits de manière à être une installation permanente dans l’atelier. Tous ont de très grands réservoirs d’air et leurs moteurs ont tendance à être beaucoup plus puissants que leurs frères portables. Par conséquent, leurs prix sont beaucoup plus élevés que les modèles portables.

Les compresseurs à air portables, quant à eux, ont une portabilité variable, mais ils sont tous conçus avec des poignées, souvent intégrées dans une cage de protection, et certains ont même des roues, bien que la qualité de celles-ci puisse varier. Ils offrent une plus grande accessibilité, et prennent moins de place que les appareils fixes. Point non négligeable : ils sont souvent bien moins chers que leurs homologues fixes.

Compresseur pour sablage

Dans le but de décaper une surface on utilise un compresseur pour sablage ou sableuse. Le compresseur sablage dispose d’un moteur assez puissant pour envoyer du sable sous pression pour nettoyer des surfaces, c’est pour cela qu’on vous recommande des modèles avec une cuve de 100 litres minimum. Pour les prix, les modèles vont de 200€ à plus de 7000€ pour les meilleurs compresseurs sablage.

Mini compresseur

Voir tous les mini-compresseurs

mini compresseur
Le mini compresseur

Les mini compresseurs d’air ne sont pas conçus pour les outils « à forte demande d’air ». Aucun des petits compresseurs d’air que nous avons testés n’est un bon partenaire pour les outils gourmands en air tels que les outils pneumatiques, les ponceuses ou les pulvérisateurs de peinture. Pour ces outils, vous aurez besoin d’un compresseur beaucoup plus gros.

Portabilité : La beauté des mini compresseurs d’air est que vous pouvez le transporter où vous le souhaitez sans trop de difficultés. Qu’il s’agisse d’un mini compresseur portatif qui se glisse sous votre siège de voiture ou d’un compresseur d’air pour vos escapades du week-end, il existe des compresseurs portables pour tous les styles de vie.

Compresseur pas cher

Vous recherchez un compresseur d’air pas cher ? Si vous recherchez un compresseur à utiliser occasionnellement pour dépoussiérer ou gonfler votre matériel, vous pouvez opter pour des mini compresseur, compresseur portatif ou des modèles avec une cuve de 50 à 100 Litres. Ces compresseurs sont à un prix relativement faible.

Vous cherchez un compresseur silencieux ? Le quel choisir ?

Le niveau de bruit produit par le compresseur est bien sûr d’une grande importance. Celui-ci s’exprime en décibels, et contrairement aux autres étalons de mesure, il est non linéaire. Chaque augmentation de 10 décibels doublera le volume, et ainsi de suite. Par exemple, 40 dB est environ 2 fois plus fort que 30 dB, tandis que 50 dB est environ 4 fois plus fort que 30 dB.

Vous devrez vérifier le niveau de bruit lorsque vous choisissez un compresseur. Plus de 80 dB est généralement considéré comme bruyant, entre 60 et 80 dB est généralement considéré comme étant silencieux, tandis que 60 dB et moins constituent un compresseur d’air ultra silencieux. Ainsi, une variation même de quelques décibels sera perçue comme une grande différence à l’oreille.

La plupart des compresseurs vont de 60 à 90 décibels environ. Si vous voulez un compresseur silencieux, essayez de ne pas dépasser les 75 décibels. Pour ce faire, regardez les moteurs. Ceux avec des pièces lubrifiées à l’huile sont plus silencieux que la normale, mais cela s’obtient au prix d’une maintenance constante. Il existe également des produits dotés de moteurs magnétiques. Cela vous coûtera un peu plus que d’habitude. Mais les moteurs magnétiques sont assez silencieux.

Comment insonoriser un compresseur d’air ?

Dans un premier temps, on peut faire attention à des petites choses simples. La surface sur laquelle repose le compresseur par exemple, est déterminante quant au bruit qu’il fera. Une surface en béton ou en bois produira des échos, et donc du bruit supplémentaire.

Voici quelques idées pour insonoriser un compresseur :

  • Changez la surface sur laquelle il repose. Posez-le sur un tapis en caoutchouc par exemple.
  • Recouvrir de caoutchouc certaines parties du compresseur pour réduire les vibrations, comme
    le moteur.
  • Installer des oeillets et passe-cables en caoutchouc.
  • Étendre la prise d’air vers l’extérieur.
  • Installer un silencieux sur la prise d’air.
  • Si vous êtes un peu bricoleur, créer une boite (en bois par exemple) avec des parois insonorisées (grâce à un isolant phonique, comme la laine de roche), dans laquelle placer le compresseur.

Compresseur d’air industriel fonctionnement

Dans certaines industries où les machines sont alimentées par l’air, il peut être nécessaire de posséder un compresseur industriel en cas de besoin d’un apport d’air supplémentaire. Le fonctionnement d’un compresseur d’air industriel est très simple puisqu’avec l’aide d’un piston alternatif, l’air est comprimé en diminuant son volume mais en augmentant sa pression, ce qui permet ensuite de l’envoyer vers différents endroits. Le compresseur à piston est donc principalement utilisé en industrie. Il fonctionne avec un moteur électrique qui entraîne les pistons de haut en bas pour créer la compression.

Compresseur d’air avec groupe électrogène

Vous souhaitez combiner un compresseur d’air et un groupe électrogène ? C’est possible, certaines professions nécessitent d’avoir des fourgons tout aménagés, tels de vrais ateliers mobiles, alimenté en électricité de façon autonome. Lorsque la quantité d’électricité nécessaire est élevée, il est également possible d’alimenter le matériel par le moteur du fourgon.

Les bricoleurs intéressés par la combinaison d’un compresseur d’air avec groupe électrogène recherchent à alimenter des outils pneumatiques et électriques sur le même chantier. Certaines entreprises comme l’entreprise Syncro systèm fabriquent et installent spécifiquement ces outils pour des besoins précis.

Le groupe électrogène choisi doit bien évidemment avoir un moteur plus puissant que le compresseur d’air qui va tourner avec. Exemple : si votre compresseur fait 7.5 ch, il vous faut au moins un groupe électrogène de 10 chevaux.

Voir les compresseurs d’air industriel

Les questions posées fréquemment sur les compresseurs

Quel compresseur d’air dois-je choisir pour la peinture ?

Vous vous demandez peut-être quel compresseur d’air choisir pour la peinture ? Dans l’utilisation d’un compresseur pour des petits travaux de peinture, un compresseur à usage domestique du style compresseur monocylindre suffira amplement. Avec l’un de ces compresseurs suivants vous aurez la pression nécessaire dans votre pistolet pour peindre pendant une longue durée !

Si vous souhaitez un débit d’air plus conséquent dans votre compresseur pour la peinture, visez plutôt un modèle bicylindre capable de délivrer un débit de 40 m3/h avec une pression pouvant montée jusqu’à 13 bars.

Voir les compresseurs pour la peinture

Compresseur d’air : Quelle huile faut-il utiliser ?

Dans le but de garder en bon état votre compresseur d’air le plus longtemps possible, vous devez le vidanger et mettre de l’huile dans votre compresseur. L’huile des compresseurs reste dans le cylindre et n’est donc pas soumis à la pression qui la ferait monter en chaleur. L’huile dîtes « spéciale » compresseur n’est donc pas mieux qu’une huile basique 15/40, mais le prix lui est bien différent ! Contrôlez souvent le niveau d’huile dans votre compresseur. La première vidange peut se faire au bout de 100 heures d’utilisation.

Mon compresseur d’air ne monte plus en pression

Il arrive parfois que votre compresseur d’air ne monte plus en pression, il faut en découvrir la cause.

Dans l’ordre, commencez à vérifier :

  • Commencez par vérifier que rien ne soit bouché
  • Vérifiez que le pressostat soit correctement réglé
  • Lorsque votre moteur est plein, s’il ne fait aucun bruit, c’est que la vis de purge sous le compresseur est sûrement desserrée.
  • Vérifier qu’une de vos lamelles de clapet anti-retour ne soit pas cassées
  • Votre manque de pression peut venir de là.

Comment réduire le bruit de mon compresseur ?

Il est important de prendre en compte le niveau sonore du compresseur, que vous travailliez chez vous ou chez un mécanicien dans un atelier automobile avec le compresseur dans la même pièce, vous cherchez sûrement à insonoriser votre compresseur. Peu importe le type de compresseur d’air ou l’emplacement, il existe des solutions pour réduire le bruit tels que les enceintes, les amortisseurs et les compresseurs utilisant des matériaux insonorisant. Cette entreprise propose des solutions pour insonoriser les compresseurs : https://www.panasorb.eu/cms/lng/fr/insonoriser-des-appareils-de-tout-type.html?language=fr

Avec les progrès de la technologie, il existe désormais des compresseurs extrêmement silencieux grâce à leurs boîtiers et capables de fonctionner toute la journée sans ralentir, ce qui les rend parfaits pour les industries nécessitant des opérations 24 heures sur 24.

Comment bien entretenir le compresseur d’air ?

VOIR TOUS LES MODÈLES DE COMPRESSEURS D’AIR

Un compresseur d’air est une machine qui nécessite un entretien régulier. La première chose est de veiller à ce que le filtre soit correctement nettoyé. En effet, le compresseur utilisant l’air ambiant, il utilise un filtre afin de réduire au maximum l’introduction de saletés dans la cuve. Ce filtre doit donc être nettoyé après chaque utilisation afin de prévenir un encrassage progressif à l’intérieur de la cuve. Il faut également penser à purger régulièrement l’appareil. En effet, la condensation qui se forme à l’intérieur de la cuve peut entraîner une dégradation de la machine. Il convient donc d’activer le système de purge le plus régulièrement possible. Enfin, chaque année, le compresseur doit être vidangé.

Toutes ces précautions d’entretien garantissent le bon fonctionnement du compresseur d’air dans le temps et grâce à cela, vous pourrez profiter des avantages de votre machine pendant de nombreuses années.

Contrôler le niveau d’huile du compresseur

Vérifiez le niveau d’huile dans votre compresseur. C’est quelque chose que vous devez faire chaque fois que vous utilisez votre appareil, et c’est aussi l’étape la plus facile à ignorer. Si votre compresseur fonctionne à un niveau d’huile bas, vous abîmez votre moteur et la garantie ne fonctionnera pas dans ce cas.

Si l’huile est en dessous de la ligne de remplissage, ajoutez-en davantage pour l’amener à un niveau correct.
Limiter la chaleur et le frottement en ajoutant suffisamment d’huile assurera également le bon fonctionnement de l’appareil. Tout comme avec votre voiture, vérifiez régulièrement le niveau d’huile de votre compresseur.

niveau huile compresseur
Si l’huile dans la fenêtre d’huile de votre compresseur a l’air laiteuse comme celle-ci, il est temps de la changer.

Autres marques fabricants de compresseur

Parmi les marques de compresseur les plus connus, il y a aussi :

  • ABAC
  • NUAIR
  • LACME
  • PRODIF
  • AIRCRAFT
  • STANLEY
  • MECAFER
  • TOPCAR
  • SIDERIS
  • GüDE
  • METABO
  • SCHEPPACH
  • MICHELIN
  • FINI
  • BLACK & DECKER
  • HYUNDAI
  • ALSAFIX
  • EINHELL
  • WILTEC
  • BIGB
  • KSTOOLS
  • FIAC
  • HELLOSHO
  • RIBIMEX
  • Airpol
  • AIRPRESS
  • DEWALT
  • ELGI
  • Power System
  • SULLAIR
  • Sumake
  • Tolpec GmbH
  • Viair Corporation
  • DealMux
  • Greenworks Tools
  • KKmoon
  • MagiDeal
  • Silverline
  • Stanley
  • Yosoo

Conclusion

Les compresseurs d’air utilisés à tous les niveaux peuvent améliorer leur productivité chaque jour. Bien que trouver le bon compresseur puisse sembler décourageant au début, vous disposez maintenant de toutes les informations pour choisir le compresseur à air le plus adapté à vos besoins.
Si vous recherchez un compresseur d’air pour votre atelier consultez notre guide complet sur le choix de votre compresseur d’air professionnel.

at elementum sit venenatis Donec facilisis efficitur.