Comment poser du carrelage ?

Principe de base de la pose du carrelage

Il faut, en règle générale, partir du centre de la pièce. Ainsi, les carreaux découpés se trouveront en périphérie, contre les murs tandis que des éléments entiers occuperont le centre de la pièce.

Tracez un premier axe à partir du centre du seuil de la porte principale ou l’un de ses côtés.

Placez-vous au centre de ce premier tracé et, à l’aide d’une équerre, ébauchez le second axe qui lui est perpendiculaire. Allez lire notre articles sur comment poser correctement du carrelage pour éviter un maximum de découpes inutiles.

Cas particuliers

Si la pièce comporte un renfoncement, prenez le décrochage du mur comme base pour le nouvel axe, même si ce dernier ne croise pas le premier tracé en son centre exact. Les coupes ultérieures seront ainsi dissimulées par l’angle du mur, invisibles depuis le seuil de la porte.

Une fois le second axe marqué, la pièce se trouve divisée en quatre parties que vous allez pouvoir recouvrir provisoirement. Une pose fictive préalable est en effet conseillée: elle permet de s’assurer de la façon dont les carreaux vont être disposés et, éventuellement, de déplacer le centre de départ défini par le croisement des deux axes. Arrangez-vous pour que les coupes tombent là où elles se remarqueront le moins.
Si vous avez opté pour une pose en diagonale, tracez au sol les diagonales par rapport aux axes perpendiculaires définis. Attention, ces diagonales tirées à partir du croisement des deux axes précédents ne rejoindront pas forcément les angles de la pièce. Cela montre l’importance d’effectuer, au préalable, le tracé indiqué plus haut.

Si la répartition des carreaux de part et d’autre des axes entraîne des coupes inesthétiques, décalez les rangées pour les reporter sur un seul côté, là où elles seront les moins apparentes.

Lors de la mise en place provisoire des carreaux (vous pouvez aussi établir un plan sur une feuille de papier millimétré) n’oubliez pas la largeur des joints. Prévoyez, en plus, un joint de dilatation pour les pièces dont la superficie est supérieure à 12 m2 ou pour les couloirs de plus de 8 m de long. Ce joint, d’une largeur de 5 mm, absorbera le mouvement du matériau et sera par la suite dissimulé par les plinthes.

3 techniques de pose de carrelage

Commencez la pose quand vous serez sûr de la façon dont les carreaux seront placés. La salle de bains constitue une exception à ce qui vient d’être dit: nous le verrons plus loin.

Pose sur bain de mortier

Technique conventionnelles des carreleurs pro. Cette technique nécessite une grande habileté car elle peut intervenir avant séchage complet de la chape. Les carreaux sont assis sur le lit de mortier, bien alignés contre une règle guide que l’on déplace à chaque fois qu’une rangée est posée. Il faut aussi s’assurer progressivement de ta planéité de la surface carrelée en battant les carreaux, une cale intercalée pour ne pas les endommager.

La difficulté avec cette méthode, c’est qu’il faut agir avant la prise complète du mortier.

Pose scellée

Elle est dérivée de la précédente mais se fait sur support sec, avec un mortier colle. Ce produit, mélange de ciment et de résine synthétique, doit être dilué à l’eau avant application à la spatule crantée. Son utilisation est conseillée pour les pièces à tendances humides comme les salles de bains ou bien les cuisines.

Étalez le mortier colle sur une épaisseur d’1,5 cm environ, puis posez les carreaux après les avoir humidifiés. Le durcissement du mortier colle, et donc le scellement des carreaux, intervient au bout de 24 heures au plus tard, délai après lequel vous pourrez procéder au jointoiement.

Pose collée

Très facile à mettre en oeuvre, la colle est étendue à la spatule crantée et les carreaux sont posés rang par rang, en contrôlant leur alignement et leur horizontalité. Le jointoiement interviendra après séchage de la colle.

Quelle que soit la méthode de pose retenue, il est bon de rappeler certaines règles communes :

  • commencez la pose dans la direction opposée à l’entrée de la pièce;
  • placez les joints principaux parallèlement à la source lumineuse (fenêtre) principale
  • respectez la largeur des joints recommandée par le fabricant; à titre d’exemple: 2 mm pour des carreaux allant jusqu’à 200 cm2;
  • utilisez des croisillons d’écartement pour former des joints bien réguliers;
  • attendez le séchage complet de la colle ou du mortier colle pour passer au jointoiement;
  • ménagez un joint de dilatation périphérique à chaque fois que la superficie du local est supérieure à 12m2;
  • ménagez un joint de dilatation entre deux murs opposés, coupant le local en deux parties plus ou moins égales, dès que la surface est supérieure à 30 m2. Ce joint sera un joint en silicone de même teinte que le joint cimenté du carrelage.
Comment poser du carrelage ?
5 (100%) 2 votes
953bf73a8952234326eeed66e07551f8\\\\\\\\\\\\